Guérir la terre
en retrouvant le chemin de l’intelligence collective

Photo de PHILIPPE-DESBROSSES

Philippe DESBROSSES

Docteur en environnement
Parrain du 4e CinéForum 2012

En un siècle, l’emballement de la « civilisation » industrielle a mis la planète exsangue, au point de menacer l’existence même de l’espèce humaine. Ni la science moderne ni la technologie ne sont responsables de ces désastres, mais l’absence de projet commun et « d’intelligence collective ». Les valeurs universelles de solidarité, de spiritualité, ont été sacrifiées aux seules valeurs marchandes.

Les bouleversements de notre époque nous obligent à répondre à l’urgence qu’impliquent les pénuries d’énergies fossiles, d’eau douce et de terres arables.

Le retour à la terre, la réhabilitation des savoir-faire et les connaissances populaires facilement accessibles, les pratiques agronomiques économes et autonomes s’imposent à nous. Dans cette perspective nouvelle, chacun devient l’artisan heureux de la satisfaction de ses besoins.

Le salut du monde provient de la coopération des intelligences et non de leur compétition exacerbée. En privilégiant la dimension humaniste et spirituelle dans les plans de réformes des politiques économiques, nous contribuerons à l’émergence d’une société fondée sur la confiance et la coopération, créatrice de ressources et d’emplois nombreux, dans les domaines des énergies renouvelables, de l’éco-construction, de la nourriture, du recyclage, de l’éducation, de la santé…

Il est urgent que la Terre redevienne notre « patrie commune » et non un support inerte livré au pillage et à la spéculation. Nous sommes mis au défi d’inventer un futur heureux.

Inventons une stratégie pour anticiper les troubles à venir et nous préparer à un renversement radical de l’économie du « tout pétrole ». Orientons-nous vers une économie verte dont nous mesurons le potentiel avec les nouvelles disciplines scientifiques comme le « bio-mimétisme », l’énergie verte…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.