La Conscience animale de Kamala-la-louveaux manchots de l’Antarctique

Pierre JOUVENTIN

Ethologue

Pour Pierre Jouventin notre espèce fait partie intégrante du règne animal, physiologiquement et psychologiquement : c’est un fait indiscutable prouvé par le séquençage de l’ADN. 

Après la projection de son film ‘Le Paradoxe des empereurs’, modèle de ‘La Marche de l’empereur’, il dira un mot de ses recherches pendant neuf ans en Antarctique sur la signature vocale des oiseaux et mammifères. Il nous fera aussi découvrir son expérience exceptionnelle (et involontaire) de vie en appartement avec une louve, largement décrite dans son livre ‘Kamala, une louve dans ma famille’ (Prix Fernand Mery 2012). Longtemps notre rival, nous avons beaucoup à apprendre du loup. C’est en réalité un modèle pour la gestion des ressources naturelles et même pour le savoir-vivre en société, capable, comme nous le verrons, de se jeter à l’eau pour sauver un membre de sa famille, qu’il soit loup ou homme, ce qui a été découvert dans cette intimité extrême. 

Pierre Jouventin, Docteur es-sciences en éthologie, a pu effectuer ses études de biologie en s’opposant à la vivisection. Comme Darwin, il affirme qu’il n’y a pas une différence de nature mais de degré entre l’homme et les autres espèces, en particulier celles proches génétiquement comme les grands singes ou proches psychologiquement comme les grands prédateurs sociaux tel le loup. Même les plus hautes capacités intellectuelles et morales, qualifiées souvent de ‘conscience animale’, commencent à être reconnues. La Déclaration de Cambridge signée le 7 juillet 2012 par des scientifiques internationaux renommés proclame : « Les humains ne sont pas les seuls à posséder les substrats neurologiques qui produisent la conscience. Les animaux non humains, soit tous les mammifères, les oiseaux, et de nombreuses autres créatures, comme les poulpes, possèdent aussi ces substrats neurologiques. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.